lundi 22 août 2016

Sur notre messagerie ce matin !

Voici quelques commentaires reçus ces derniers jours à propos des stages, mais aussi en cliquant ici un beau message reçu de Bavière... Voici enfin le magnifique message que nous a envoyé Pascal ce matin : 

Alors que les grands vents d'Ouest s'en sont revenus, charriés par les grandes marées de l'été,
alors qu'ils disent à leur façon qu'il est temps pour nous de quitter ces paysages enviés,
que s'ouvre ainsi le temps de plus haute mélancolie et d'attente du retour,
ces vers de Gilles Baudry pour vous accompagner dans l'année "scolaire" nouvelle, qui disent bien, je crois, pourquoi on languit de revenir à Pellan :

"Les brumes peuvent bien prendre le voile
Ouater les abers de leur gréement
Les îles se tenir au large

Les arbres ont beau se mettre au vert
Porter leurs racines aériennes
De lisières en clairières

Les pluies nous regarder de travers
Les nuages s'embuer de nos larmes
Les nuits fourmiller de clins d'oeil

Les sources chuchoter que les chemins
Vicinaux finiront
Par se séparer à l'amiable

Passants trop pressés pour vous attarder
Souffrez que je vous dise : tout ici
Tient de la permanence et du miracle"


Portez-vous bien, prenez soin de vous.

Affectueusement,

Pascal